Présidentielle afghane : des fraudes massives retardent le résultat

Un mois après la tenue du scrutin du 20 août, l'élection présidentielle afghane est loin d'avoir livré son vainqueur, et tous ses secrets. Mercredi 16 septembre, les autorités électorales ont rajouté à la confusion en attribuant la majorité absolue au président sortant Hamid Karzaï... sans toutefois le proclamer réélu. Selon les chiffres fournis mercredi, qui regroupent la totalité des bureaux de vote, M. Karzaï a obtenu 54,6 % des suffrages contre 27,7 % à son principal rival, Abdullah Abdullah. Mais ces résultats ne pourront être officiellement validés que dans deux ou trois semaines au mieux, à l'issue d'enquêtes sur les fraudes apparemment massives qui ont entâché le scrutin. M. Karzaï, donné jusqu'à présent gagnant, pourrait alors être contraint à un second tour. Malgré cette prudence, la Commission électorale indépendante (IEC), chargée du décompte des voix, est toujours accusée de partialité par M. Abdullah, l'opposition et et une partie des observateurs étrangers. "NOUS REFUSONS D'ETRE COMPLICES" Dans la journée, sur un ton inhabituellement accusateur, les observateurs de l'Union européenne ont eux aussi pointé les fraudes massives, estimant qu'environ 1,5 million de suffrages étaient "suspects", dont les trois quarts au profit d'Hamid Karzaï. "Nous refusons d'être les complices d'une quelconque tentative de fraude massive", a asséné devant la presse Dimitra Ioannou, chef adjoint de la mission d'observation électorale de l'UE. L'ONU avait déjà prévenu qu'elle ne cautionnerait pas des irrégularités massives, tout comme nombre de capitales occidentales. L'estimation de l'UE représente environ un quart des bulletins déclarés valides, même si les observateurs européens ont "calculé" ce chiffre sur la base des précédents résultats préliminaires portant sur 95 % des bureaux. L'équipe de campagne de M. Karzaï a réagi violemment, qualifiant l'annonce de l'UE de "partiale et irresponsable".


Les commentaires reflètent l'opinion des propriétaires

Ajoute commenatire
Nom :

Email :

Commentaire :