Johnny Hallyday a eu «un petit cancer» du côlon

Dans un entretien à Télé Star, le chanteur a spontanément révélé qu'on l'avait opéré lors de son hospitalisation fin juillet où il avait subi une batterie de tests à la demande de ses assureurs. L'entourage de la star, qui est guérie, ne confirme pas. L'hospitalisation de Johnny Hallyday pour un check-up complet fin juillet était moins anodine qu'annoncé. A la surprise générale, le chanteur a révélé à Télé Star qu'il avait été opéré d'un «petit cancer sur le côlon» lors de ce séjour hospitalier. Jusqu'à présent son entourage avait toujours maintenu que la star avait subi, suite à une mauvaise chute, une batterie d'examens à la demande de ses assureurs rendus frileux par le soudain décès de Michael Jackson. Officiellement, son séjour à l'hôpital américain de Neuilly avait été prolongé pour lui permettre de se reposer. Johnny Hallyday, qui a fêté il y a quelques semaines ses 66 ans, a donné au magazine de télévision une toute autre version. «Aussi surprenant que cela paraisse, je dois la vie à Michael Jackson», s'exclame le chanteur. «J'ai eu un souci plus grave. Suite au décès [du Roi de la Pop], les assureurs de ma tournée m'ont demandé de faire un bilan de santé plus complet. A cette occasion, les médecins ont découvert que j'avais un petit cancer sur le côlon. On me l'a donc enlevé, et c'est fini» raconte-t-il. Hallyday aurait eu des complications chirurgicales Le chanteur présente une version des faits alarmiste, nuance le Parisien. Les médecins auraient plus exactement détecté un polype, corrige le quotidien. Cette tumeur bénigne, qui se développe sur les muqueuses du côlon, peut se transformer en lésion cancéreuse. «Cela a été pris à temps, au tout début donc je n'avais presque rien. Mais cela aurait pu devenir plus grave si on avait attendu», relève l'artiste. «Je rassure tout le monde, tout va bien maintenant mais je suis sorti d'une pénible opération», ajoute-t-il. Selon le Parisien, la star aurait en effet connu des complications chirurgicales, début de septicémie et occlusion intestinale, après l'ablation de ce polype. Catherine Rambert, directrice de la rédaction de Télé Star, a expliqué sur Europe 1 que Johnny Hallyday s'était confié spontanément au correspondant de Los Angeles de l'hebdomadaire. Interrogé sur son état de santé actuel, l'interprète d' «Allumez le feu», qui assistait au festival de Toronto pour promouvoir son dernier film, «Vengeance» de Johnnie To, a de lui même levé le voile sur ses ennuis de santé. «Notre journaliste a posé un magnétophone devant Johnny qui l'a vu. Entre l'interview réalisée le 15 septembre et le bouclage nous n'avons reçu aucun appel de l'équipe du chanteur pour ne pas passer l'entretien», a assuré Catherine Rambert. La révélation a pris de court et embarrassé l'entourage de l'artiste, qui avait assuré tout l'été que Johnny se portait bien. Son producteur Jean-Claude Camus s'est refusé à tout commentaire et a simplement déclaré : «Johnny est sur scène, en forme, tout va bien». Johnny Hallyday est en effet apparu plein d'énergie vendredi au Zénith de Lille où il entamé la deuxième partie de son «Tour 66». «On a fait une longue route ensemble, je vous dis merci et je ne vous oublierai jamais. Je vous aime», a-t-il lancé aux 7.000 spectateurs.


Les commentaires reflètent l'opinion des propriétaires

Ajoute commenatire
Nom :

Email :

Commentaire :