Afghanistan : un quatrième soldat français meurt accidentellement

Un quatrième militaire français est mort accidentellement dimanche en Afghanistan. C'est l'Elysée qui a annoncé ce nouveau drame en milieu d'après-midi. Le militaire est décédé dans le district de Surobi (Est du pays) «dans un accident de véhicule blindé», explique le communiqué de l'Elysée.

Trois autres soldats français sont morts dans la nuit de samedi à dimanche dans le pays, victimes, eux, d'un violent orage.

«L'un d'eux a été foudroyé pendant la phase d'infiltration de nuit et les deux autres se sont noyés dans une rivière en crue», explique l'amiral Christophe Prazuck, porte parole de l'Etat Major de l'Armée de terre.

L'opération conduite par quelque 250 militaires français et afghans, précise l'Etat-major, se déroulait en vallée d'Afghanya, dans la province de Kapisa, à une cinquantaine de kilomètres à l'est de Kaboul. Elle avait pour «objectif des poseurs d'IED» (Improvised Explosive Device, soit des bombes artisanales). «Lorsqu'un premier soldat du 3ème Régiment d'infanterie de Marine (de Vannes, Morbihan) a été foudroyé, vers 3 heures locales, un médecin et l'infirmier ont essayé de le ranimer sans succès», a indiqué l'amiral Prazuck.

Emporté par une rivière en crue

Le porte-parole de l'état-major ajoute que «l'opération a alors été suspendue pour essayer de le sauver puis de l'évacuer, mais l'orage s'est déchaîné et un autre militaire du 13ème Régiment de dragons parachutistes (unité des forces spéciales stationnée à Dieuze, Moselle, NDLR) a été emporté par une rivière en crue une dizaine de minutes plus tard alors qu'il progressait sur une piste». Selon l'amiral Prazuck, «un de ses camarades, parti à sa recherche, a été emporté à son tour par la rivière et ils ont été retrouvés tous deux noyés au lever du jour», .

Les recherche ont été menées par des hélicoptères français Caracal (transport et évacuation sanitaire) et Tigre (attaque) ainsi que par des Apache américains. Selon un porte-parole de l'armée français à Kaboul, les trois militaires étaient stationnés sur la base avancée française de Nijrab, où leurs corps ont été ramenés.

35 soldats français morts en Afghanistan

Ces accidents à répétition portent désormais à 35 le nombre de soldats français morts en Afghanistan depuis décembre 2001, date de l'arrivée des troupes françaises sur ce théâtre d'opérations.

Par ailleurs, l'Otan a annoncé dimanche que trois soldats de l'Isaf (Force internationale d'assistance à la sécurité), dont deux Américains, sont morts au combat ces dernières 24 heures dans le sud de l'Afghanistan, bastion des talibans. Deux d'entre eux ont été victimes de mines artisanales.

Leparisien.fr


Les commentaires reflètent l'opinion des propriétaires

Ajoute commenatire
Nom :

Email :

Commentaire :